ecoles.jpg

Ecoles jusqu’au 5 juillet

?Photographie de Nicolas JACQUET
Publié le 29/06/2020

Ecoles jusqu’au 5 juillet

Les écoles vichyssoises continuent d’appliquer strictement le protocole sanitaire afin de recevoir leurs élèves dans les meilleures conditions. Et même s’il ne reste que quelques jours avant les vacances estivales, professeurs, personnels encadrants et enfants ne baissent pas la garde. Exemple à l’école élémentaire Sévigné-Lafaye.

« Depuis le retour de tous nos élèves lundi, on applique le même protocole que depuis la reprise du 11 mai », reconnaît Florence Vial, directrice de l’école élémentaire Sévigné-Lafaye. Pour elle, la seule différence, c’est le nombre d’enfants dans chaque classe qui, auparavant, était limité à quinze. « Nous accueillons 143 de nos 185 élèves. Ceux qui ne sont pas là ont, pour la grande majorité, un certificat médical car ils sont fragiles ou asthmatiques. » Mais elle précise que les parents de ces jeunes absents jouent le jeu et continuent de faire l’école à la maison, même si plus rien n’est envoyé par les enseignants. Car ces derniers sont bien occupés. Ils doivent faire respecter les consignes sanitaires à chaque moment de la journée et ce, dès la première heure. « L’accès aux locaux est échelonné. Nous avons deux entrées qui permettent l’arrivée de deux classes toutes les 10 minutes à 8 h 30, 8 h 40, 8 h 50 et la sortie se fait de la même manière le midi. Ce schéma est aussi appliqué l’après-midi. »


Des enfants disciplinés et respectueux des consignes

Si le masque n’est pas obligatoire, certains élèves, surtout les plus grands, en sont équipés par leurs parents. Le lavage des mains, lui, est incontournable. Il est effectué avant chaque entrée en classe et à chaque sortie. « Les enfants peuvent ensuite aller à leur place. Les tables sont toutes espacées, on reste à distance des enfants, on évite de toucher les cahiers, le transfert de matériel est interdit. On peut par exemple prêter un dictionnaire à un élève qui n’en a pas mais après utilisation, il est posé sur une fenêtre et on ne le touche plus pendant plusieurs jours. » Les habitudes changent mais pour Florence Vial, les enfants sont très disciplinés et respectent vraiment les consignes.


Sens de circulation dans l’établissement et récréation échelonnées

Et certaines fois, la technologie apporte des solutions bien utiles. « Pour ceux qui en ont, on utilise beaucoup le tableau numérique. Cela permet de faire une correction collective sans toucher les cahiers. » Une mécanique différente donc. Comme celle pour les récréations. « Elles sont échelonnées. On a adopté le format une cour, une classe. » Cela évite que les élèves se croisent. A la manière du sens de circulation mis en place dans l’établissement. Il arrive même à certains professeurs de ne pas se croiser d’une demi-journée car ils sont arrivés par des chemins différents. C’est le signe que cela fonctionne. Pour la directrice des lieux, ce nombre de mesures est important mais nécessaire. « C’est à ce prix-là que l’on gagne la confiance des parents. »  Du côté des élèves, outre le plaisir de retrouver les camarades, la bonne nouvelle, c’est que le cartable ne circule plus. Il reste à l’école, et donc pas de devoirs. Ils auront uniquement le plaisir de le ramener à la maison vendredi avec les affaires de l’année. 

Consultez l'agenda culturel, sportif et festif de Vichy

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus