Vespa_vélutina.jpg

Frelon asiatique, le péril jaune !

?Photographie de Wikipédia
Publié le 01/11/2016

Frelon asiatique, le péril jaune !

Frelon asiatique : qui est-il ?

Apparu en 2004 en France, le frelon asiatique est originaire, comme son nom l’indique, d’Asie continentale (il est notamment très présent en Afghanistan, au Nord de l’Inde, dans la péninsule indochinoise, en Chine, dans les îles indonésiennes et à Hong-Kong).

Son vrai nom est Vespa velutina Nigrithorax. Prédateur pour les espèces autochtones, notamment les abeilles, il peut causer des dégâts plus ou moins importants sur la biodiversité locale.

Il n’est, cependant, pas plus dangereux et agressif envers l’homme que toute autre guêpe, frelon européen ou abeille. 


Comment différencier le frelon asiatique du frelon européen ?

L’hyménoptère asiatique a des pattes jaunes, une tête et un abdomen noirs avec une extrémité jaune et mesure 3 cm, quand son cousin d’Europe, beaucoup plus grand (4 cm) a les pattes brunes, la tête brun-rouge et un abdomen jaune rayé noir. 

Frelon asiatique


Une vie de frelon :

Le système hiérarchique est simple : les frelons sont répartis en deux catégories socio-professionnelles, les ouvrières et les reines.

Les reines se différencient de leurs sujets par leur grande taille (0,5 cm soit une tête de plus !). Leur règne est court mais productif. Chaque reine fonde, de mars au début août, sa propre colonie composée de larves -qui deviendront ouvrières de «première caste» dès le mois de juin- et vers la fin de l’été de mâles et de femelles sexuées, futures reines, qui pourront à leur tour nidifier l’année suivante si elles sont fécondées.

 

Où habite le frelon asiatique ?

Il existe deux types de nids. Dans un premier temps, la reine fondatrice pond, dans un nid primaire ou pré-nid (d’une petite vingtaine de centimètres avec ouverture par le bas), de 50 à 100 frelons qui bâtiront ensuite le nid secondaire abritant 2 000 à 10 000 frelons mâles et femelles. 

De forme sphérique, ovale ou piriforme (comme une poire), avec une petite ouverture latérale, les nids secondaires peuvent atteindre 80 cm de diamètre et 120 cm de haut.

Comme pour l’insecte lui-même, le nid présente des différences notables avec l’habitat européen (qui est installé dans des cavités de troncs, enterré ou dans le premier tiers du houppier d’un arbre). Le logement asiatique est le plus souvent accroché dans la cime des arbres (à plus de 10m), mais aussi parfois dans les bâtiments ou sous un abri aéré et plus rarement dans des haies.


Que faire face à ce type de nids ?

Prenez garde, car des nids incomplètement détruits ou accidentellement touchés lors de travaux de jardinage peuvent présenter certains risques d’attaques «collectives» sur l’homme.

Vous devez donc :

  • être prudent et de ne pas vous approcher à moins de 5m du nid.
  • ne pas détruire le nid vous-même
  • faire appel à des professionnels. Ces interventions sont payantes
    • Si le nid est à proximité d’une école ou d’une maison de retraite et représente donc un danger, il faut prévenir la Mairie (04 70 30 18 75) ou les Pompiers
    • sinon prévenir la FREDON (Fédération RÉgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) - www.fredon-auvergne.fr (04 73 42 14 63 - contact@fredon-auvergne.fr), le Groupement de défense sanitaire apicole de l’Allier (06 80 02 21 75 ou www.gdsa03.asso-web.com) ou le Groupement de défense sanitaire 03 (04 70 35 14 30 ou gds03@wanadoo.fr)
    • ou prévenir des entreprises privées

Il n’y a pas d’urgence à enlever un nid de frelons découvert à l’automne :

  • ce nid est présent depuis plusieurs mois, il faut prendre le temps de faire analyser sa dangerosité.
  • la destruction des nids en hiver (à partir de novembre) n’est d’aucune utilité car les jeunes fondatrices fécondées ont déjà quitté le nid. Les gelées hivernales auront raison de ses habitants. Les quelques fondatrices pouvant rester dans le nid durant l’hiver ne seront très certainement pas aptes à recommencer un cycle. 
  • Le nid de frelons non détruit ne sera pas réinvesti l’année suivante. Il y a peu de probabilité qu’un nid se reconstruise à proximité immédiate de l’ancien nid l’année d’après. Le nid se dégradera naturellement avec la pluie et les oiseaux.

Comment prévenir la formation de nids et lutter contre la prolifération du frelon asiatique ?

La détection et le signalement des nids primaires (ou pré-nids) est particulièrement importante, car elle permet d’empêcher la formation des nids secondaires et donc la prolifération des frelons asiatiques.

La formation dun nid primaire (ou pré-nid)

De février à la fin mars, vous pouvez piéger les reines fondatrices de colonies de frelons asiatiques.

Passée cette période, vous devez impérativement retirer les pièges, pour ne pas capturer des espèces autochtones : frelons jaunes, guêpes, etc. 


Préparez un piège :

Atelier bricolage :

  • Avec une perceuse munie d'un foret de 5 à 6 mm, percez une bouteille en plastique de 3 rangées de trous (1 sous le goulot, 2 dans la moitié basse)
  • Coupez la partie haute.
  • Enfoncez-la (goulot à l’envers) dans le corps de la bouteille.
  • Pour éviter aux autres espèces que les frelons de ne se noyer, disposez des bouts de bois.
  • Percez 2 trous latéraux en haut du piège, passez-y du fil de fer pour créer une attache afin de suspendre le piège.
  • Créez un couvercle à partir d’une barquette alimentaire en polystyrène ou en plastique (15cm par 15), percez-le en son centre pour y passer l’attache.
    Le couvercle évite que l’eau de pluie tombe dans le piège et rende l'appât moins efficace.

Atelier cuisine :

Gourmandes et légèrement portées sur l’alcool, les reines fondatrices se laissent appâter par un mélange de bière brune, sirop (cassis) et vin blanc (qui a l’avantage d’être répulsif pour les abeilles).

A certaines périodes, elles ne dédaignent pas non plus les sardines et crevettes marinées à cette sauce, la confiture et les jus de pomme ou de raisin !).

Versez ce délicieux breuvage dans la « bouteille - piège » par le haut. L’appât doit être rechargé tous les 15 jours.

 

Le piège est prêt ! Vous devez l’installer près d’anciens nids, de composteurs ou de végétaux à fleurs. Lorsque des frelons sont piégés, ils émettent des signaux de détresse qui attirent les autres frelons alentour.

Attention, une fois plein, vous devez prendre des précautions pour vous débarrasser du piège :

  • Placez le piège dans un seau ou une bassine
  • Remplissez le piège et le récipient avec de l’eau pour noyer les frelons
  • Attendez 24 heures
  • Mettez le piège à la poubelle et remplacez-le par un autre si nécessaire

 

Et voilà, vous avez accompli un geste citoyen et écologique pour préserver l'écosystème ; faites-le savoir autour de vous ! Partagez cette information sur vos réseaux !

Soutenez la candidature de Vichy au Patrimoine Mondial de l'UNESCO !

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus