LIVETOUR.jpg

Quand le commerce se réinvente

Publié le 12/02/2021

Quand le commerce se réinvente

Donner une nouvelle impulsion au centre-ville et à ses commerces est une des priorités de la municipalité. Plus qu’une tradition locale, ces derniers constituent une véritable image de marque qui participe pleinement à la promotion de la ville. Une dynamique commerçante qui ne cesse de se réinventer, notamment durant ces dernières périodes de confinement. Ainsi, faute de les faire venir dans leurs boutiques, de nombreux commerçants sont allés chez les clients, via les réseaux sociaux. Avec la crise les modes de consommation ont changé et le commerce local doit trouver sa place.

Entretien avec Charlotte Benoît, première adjointe déléguée aux travaux, à l’urbanisme, à l’habitat, au commerce, à l’artisanat et à la dynamisation du centre-ville.

Comment les commerçants ont vécu cette arrivée incontournable du digital ?

«Quasiment tous les commerçants qui ont organisé des live pendant cette période de confinement ont eu des retours positifs, que ce soit en termes de vente mais également de notoriété sur les réseaux sociaux, de contacts, d’échanges avec des nouvelles clientèles qui ont découvert leurs points de vente. Les retours sont donc globalement positifs, et, notamment de la part des commerçants qui auparavant ne pratiquaient que peu ou pas ce type de ventes digitales et qui pouvaient être effrayés par le fait de se mettre en scène. 
«Oser» a donc été le défi dans cette période si particulière où il a fallu tout tenter. J’ai vu apparaître des pages Facebook, Instagram. La nécessité a fait foi et nous devons aujourd’hui rebondir sur cette motivation.
» 

Est-ce une dynamique appelée à perdurer ?

«Depuis la réouverture des boutiques, un certain nombre de commerçants ont décidé de poursuivre ces «live» et donc de rejoindre la communauté de ceux qui en réalisaient déjà avant cette période. Cela a également créé de nouveaux liens entre commerçants avec des live communs, ce qui est une démarche très intéressante ! En tant que collectivité, nous devons rebondir sur cette dynamique, comme nous l’avions déjà fait avec la pérennisation de la plateforme «Ma Ville, Mon shopping» suite au premier confinement du printemps 2020. En effet, nous avons bien vu que les outils digitaux sont indispensables en périodes de confinement mais il faut également les conserver, les exploiter et les développer en période « classique », et poursuivre cette démarche volontariste même lorsque n’aurons plus cette épée de Damoclès du confinement au-dessus de la tête. Il va falloir potentialiser sur cette dynamique et sur les savoir-faire qui ont été acquis à cette occasion. L’adéquation de la boutique physique et du digital apparaît maintenant comme primordiale pour les centres villes que ce soit en termes de chiffre d’affaire mais également en termes de communication, d’image, de captage de nouvelle clientèle. Continuer et renforcer nos actions en faveur de la digitalisation des commerçants sera donc une priorité.»

Quelles sont les aides pour les commerçants en faveur du digital ?

«Les initiatives des collectivités ont été nombreuses dans ce domaine. Au mois de décembre, la Région a mis en place et voté un plan en faveur du e-commerce de proximité.  Ce plan permet de soutenir financièrement les commerçants qui souhaitent se digitaliser. Il intervient sur la création ou la refonte de site internet, mais également sur le référencement, l’achat de mots-clés ou de campagnes de visibilité sur les réseaux sociaux. C’est très large ! Des webinaires et des tutos pour la prise en mains ont également été mis en place par la Région, mais également par le Fab Lab de Vichy Communauté. Le département de l’Allier a permis aux commerçants adhérents à la plateforme «Ma Ville Mon Shopping» de bénéficier d’une commission à 0% et de frais de port gratuits. Du côté de la Ville, nous avons apporté un soutien logistique et de communication aux commerçants qui ont réalisé des live.»

La plateforme «Ma Ville Mon Shopping» mise en place pendant le premier confinement va se pérenniser ?

« Effectivement, cette Marketplace locale va nous permettre de conserver ce lien digital avec nos commerçants de proximité qui peuvent dorénavant proposer une offre de vente en ligne tout au long de l’année et pas seulement pendant les périodes de confinement. La Ville de Vichy a fait le choix de prolonger son adhésion pendant une période d'un an, au terme de laquelle nous évalueront, en lien étroit avec les commerçants, l’opportunité de la renouveler.»

 

Écrin exceptionnel pour les produits locaux, le Grand Marché de Vichy se réinvente et fait l’objet d’une étude. Pouvez-vous nous en dire plus ? 

«Le travail est actuellement en cours et un premier bilan de cette étude sera communiqué au printemps. Il s’agit d’une réflexion sur le positionnement stratégique du Grand Marché comme atout majeur dans la redynamisation de notre centre-ville, mais également dans notre politique touristique comme levier de rayonnement de notre territoire et dans notre politique de santé autour de la notion d’alimentation locale. Lieu de vie du quotidien, il rime avec fraîcheur, qualité et convivialité et fait aussi battre le cœur du commerce à Vichy. Ainsi, de nouveaux arrivants viennent alimenter cette halle aux trésors les plus gourmands comme «La cuisine de Narcisse», traiteur iranien ou encore «Chez Jérôme», charcuterie fine corse, italienne et espagnole.» 

Un message aux consommateurs pendant cette période de soldes ?

«Pas plus en période de soldes qu’en période normale ! Nous avons la chance d’avoir un centre-ville très animé et dynamique, et si nous souhaitons préserver cette particularité qui fait l’identité de notre ville, il est de la responsabilité de chacun d’entre nous de favoriser le commerce local au quotidien.»

 

Pour trouver un commerçant, restaurateur, artisan, producteur... proche de chez moi, vous pouvez utiliser notre carte interactive.

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus