_DSC9844.JPG

Inauguration de la rue Foch rénovée

?Photographie de Cédric Carmié
Publié le 21/09/2016

Inauguration de la rue Foch rénovée

Inauguration de la Rue Foch :

 

  L'inauguration en images

 

La rue Foch en images :

  Galerie de photos

Inauguration de la rue Foch rénovée :

  Communiqué de presse - 16 sept 2016


La rénovation complète de la rue du Maréchal Foch s'est terminée vendredi 8 juillet 2016, avec un mois d'avance.

Une rue, des commerces et des restaurants à redécouvrir au fil de vos promenades vichyssoises !


De la rue Georges Clemenceau à la place de la gare, en passant par les rues Roosevelt, Burnol, de l’Hôtel des Postes, Montaret, de Paris, Sainte-Barbe et Sainte-Cécile, le passage de l’Amirauté ou le parvis de l’église Saint-Louis, le centre-ville de Vichy a commencé sa mue en 1992 et n’a cessé de se transformer. Les anciens pavés autobloquants et les trottoirs goudronnés ont progressivement fait peau neuve, avec leurs grandes dalles de calcaire, leurs cabochons et leurs frises de marbre et lave émaillée bleu vif. Ce nouveau revêtement gagne du terrain rue du Maréchal Foch, agrandissant encore le cœur de ville.


Rue du Maréchal Foch Vichy

Longue de quelque 250 mètres (300 m si l’on pousse jusqu’à la médiathèque), la rue Foch est un axe très fréquenté qui relie le cœur de ville au Vieux-Vichy et à l’axe de l’avenue des Célestins. En voiture ou à pieds, les étudiants la suivent pour rejoindre le pôle universitaire Lardy et le Cavilam, les collégiens pour rallier les Célestins ou Saint-Dominique, les curistes pour aller chercher l’eau à la source des Célestins et les habitués des bonnes adresses pour aller se restaurer. Touristes et Vichyssois l’empruntent régulièrement car la rue Foch est l’adresse de lieux culturels qui offrent de nombreux rendez-vous : conférences ou  spectacles au Centre Culturel Valery-Larbaud, présentation d'expositions dans ses galeries ou au musée de l’Opéra ou encore à la Médiathèque. Les visites guidées de l’Office de tourisme font également découvrir les plus beaux secrets de la rue. Car il suffit de lever un peu le nez pour admirer des façades d’époques variées au style parfois étonnant.

Bref, tout le monde passe par la rue Foch, et ce malgré ses trottoirs fatigués et sa chaussée cabossée ! Mais ceux-ci ne seront plus, dès l’automne 2016, qu’un mauvais souvenir. Depuis plusieurs mois, la Ville de Vichy travaille en concertation avec habitants et commerçants sur le projet de rénovation des réseaux, des trottoirs, de la chaussée et de l’éclairage public, qui a débuté fin septembre. 

Cette transformation a nécessité un peu moins d’un an de travaux et un budget d’environ 1 million d’euros*. Le chantier mené par la Ville a été organisé pour perturber le moins possible la vie du quartier. Tout au long des travaux, les accès piétons aux commerces et aux habitations étaient en permanence maintenus (de même pour les garages privés, sauf lors des interventions devant ceux-ci).

Le chantier s’est interrompu du 4 décembre 2015 au 11 janvier 2016.

Des places rouvertes au stationnement et un revêtement de trottoirs provisoire ont permis aux commerçants d’accueillir les clients plus confortablement durant les fêtes de fin d’année et leur préparation.

* Montant de l’opération pour la Ville de Vichy : 820 000 e TTC, avec une aide de 27 000 e du Conseil départemental de l’Allier pour la chaussée, voie départementale. Un montant auquel s’ajoutent les interventions des concessionnaires : réalisation d’un réseau d’eau pluviale par Vichy Val d’Allier environ 150 000 e TTC et rénovation du réseau basse tension par ERDF environ 120 000 e TTC.

 

Architecture et patrimoine de la rue du Maréchal Foch

Au n°26 de la rue, l’International affiche sa longue et haute façade, typique des Palaces du début du XXème siècle. Construit en 1902 par Paul Martin, en lieu et place de l’ancien hôtel de Bordeaux, il a été transformé et agrandi en 1925 par Percilly et Brière avant de devenir une résidence après la Libération… 

En avançant dans la rue on avance également dans le temps, avec des bâtiments de style Art Déco, dont le Centre Culturel Valery-Larbaud constitue le fleuron. Construit en 1929 par Antoine Chanet -à qui l’on doit aussi l’Hôtel de Ville- et Jean Liogier, l’édifice réunissait brasserie, salles de jeux et théâtre -spécialisé dans le répertoire léger, voire « pas pour les jeunes filles ! »- très prisés des Vichyssois. La salle de théâtre à l’italienne et le vitrail en triptyque de Francis Chigot (la Comédie, la Musique et la Tragédie) sont encore visibles. Après avoir abrité le siège de la Milice (1943-44), le «Petit Casino» ne rouvre pas ses portes avant 1960 où il est transformé en centre culturel. Il perd alors sa belle façade Art déco caractérisée par l’emploi de plusieurs éléments en émo-vitrail.

Autres immeubles Art Déco :
• le n°11 -construit en 1934 par les architectes Paul Martin et Julien Rouby avec ses commerces au rez-de-chaussée, de grandes baies à l’entresol, des bow-windows et balcons dans les étages de belles ferronneries Art déco,
• le n°2 (angle place de la Victoire), construit par Gilbert Brière en 1938 pour le Dr Laussedat. Chose rare, il réunit dans un même bâtiment commerces, hôtel particulier (à destination du Dr Laussédat et de ses filles) et immeuble de rapport.
Autre curiosité, le petit chalet de gardien de la rue Hubert Colombier (à l’angle de la rue), récemment restauré. La maison, construite en 1895-96 par Honoré Vianne dans un « coin de mouchoir » de quelques m² accueille pourtant alors un magasin en rez-de-chaussée surmonté d’un logement en saillie sur la voie. 

Enfin, telle une figure de proue, la façade anguleuse du collège des Célestins (d’abord hôtel construit en 1929 par Georges Bonnet) veille, du fond de la place de la Victoire, sur la rue Foch

Rue du Maréchal Foch Vichy

Rue du Maréchal Foch Vichy

 

Trois questions à Philippe Mure

Philippe Mure - Rue Foch à Vichy

Philippe Mure,
Restaurant Cave à vins Le Quartier Latin

Le Roannais Philippe Mure est arrivé à Vichy il y a 26 ans. Il a construit sa vie professionnelle et familiale dans notre ville. Depuis 2013 il est à la tête du Quartier Latin, rue Foch

Vous vous sentez bien au Quartier Latin ?

Oui et je ne regrette pas de m’y être installé. L’établissement marche bien et offre des potentialités de développement, et notre emplacement rue Foch en est une. J’ai repris l’affaire il y a 2 ans et demi, avec mon épouse, après 23 ans passés comme chef de restauration au Club (aux Quatre-Chemins), au sein de Carré Restauration puis du groupe Partouche au Grand Café.

Quel est votre avis sur la rénovation de la rue Foch ?

Cela représente pour toute la rue un enjeu de taille. C’est un peu comme si notre « quartier » entrait dans la ville. La rue Foch va ressembler à la rue Clemenceau et va, de fait, la prolonger. La rue tellement vétuste et en mauvais état était peu amène pour les touristes ou les gens de passage. C’était un handicap pour le commerce. La rénovation de la rue est un vrai atout pour nous.

Et si vous aviez un vœu à formuler ?

Que les vitrines se rénovent. Rue Foch il y a une grande diversité de commerces, de proximité, originaux et des bonnes adresses réputées (Les Caudalies par exemple). Alors si tous, propriétaires, locataires, offrons un visage accueillant et moderne, on sera tous gagnant. D’ici là, nous allons vivre plusieurs mois de travaux entraînant la baisse de notre chiffre d’affaires mais il faut savoir souffrir pour être beau !

Toute l'actualité de la Ville de Vichy, c'est aussi dans le journal "C'est à Vichy" ! A découvrir...

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus