Henrike Stahl.jpg

Portrait(s) 2022

Portrait(s), le rendez-vous photographique de la Ville de Vichy, revient du 24 juin au 4 septembre ! Découvrez le programme ci-dessous.

Portrait(s) célèbre cette année ses dix ans ! En cette occasion particulière, Portrait(s) s'installe au palais des Congrès où seront présentées les expositions en intérieur. Ce lieu emblématique de la ville, situé au sein du parc thermal, s'ajoute aux autres lieux d'exposition du festival, situés en extérieur : sur l'esplanade du lac d'Allier, place Saint-Louis et sur le parvis de la gare. Treize expositions constituent le riche parcours photographique proposé en ce dixième anniversaire.


Les temps fort : 

(modification par rapport au programme initial en raison des intempéries)

Vendredi 24 juin :

  • 17h30 : show case danse hip hop, Supreme Legacy dans le cadre du Festival Voici l’Ete  / parvis Simone Veil (nous replierons dans l’Opéra en cas d’intempéries)

  • 18h : visite libre de l’exposition / Salle Berlioz

  • 18h40 : discours de Frédéric Aguilera, Aurélie Pacheco et Fany Dupechez / Auditorium Eugénie 

  • 19h20 : démonstration des majorettes du Mayet de Montagne / Auditorium Eugénie

  • 19h30 : projection du documentaire de Christophe Acker / auditorium Eugénie 

Samedi 25 juin : 

  • 10h-21h : ouverture Portrait(s), Opéra Ouvre-toi / Palais des Congrès Opéra

  • 10h-17h : studio éphémère dans la salle de l’Opéra

  • 10h : départ du Parvis Simone Veil et déambulation parvis de l’église Saint-Louis puis ouverture officielle de l’exposition d’Omar Victor Diop / Esplanade du Lac d’Allier

  • 11h : signature des photographes de Portrait(s) / Bar de l’Horloge

« De manière inconsciente, je crois, je guette un regard, une expression, des traits ou une nostalgie capable de résumer ou plus exactement de révéler une vie ». C'est sur ces mots de l'illustre portraitiste Steve McCurry que nous célébrons dix années de vies révélées depuis 2011 lors de Portrait(s), cet incontournable événement vichyssois durant lequel chaque été s'anime à travers des visages, témoins du temps qui passe, ou esquisses de desseins en devenir. Portrait(s) célèbre sa 10e édition ! Ce nouveau rendez-vous photographique, dédié à l'art millénaire du portrait, efface les frontières en donnant à découvrir des regards du monde entier, des regards singuliers qui nous émeuvent et nous emmènent au-delà du périmètre de nos pensées. Lors de cette édition spéciale anniversaire, Portrait(s) transformera le Grand Casino en temple de la photographie, entre expositions, conférences et projections, avant de se déployer dans l'espace public, scénographie caractéristique de cet événement de la cité thermale du centre-ville aux bords d'Allier. Espace public : en deux mots tout est dit. Lieu de partage et d'échange ; lieu d'interaction collective qui n'en appartient pas moins à chaque individu. Après l'ouverture du bal, en 2011, sous l'oeil du célèbre photographe Denis Rouvre, cette année, ilest temps d'entrer dans la danse ! Nous ne savons toujours pas vraiment sur quel pied nous allons danser... mais nous pourrons chalouper au rythme de l'étonnante visite dansée de la cité thermale chorégraphiée par le réalisateur français Christophe Acker à travers ses photographies et ses « films stills » présentés sur le parvis de la gare, tandis qu'un film sera projeté au palais des Congrès. Vous l'aurez compris, cette dixième édition qui célébrera les arts au pluriel nous réserve son lot de surprises ! Je vous souhaite à tous et toutes une agréable déambulation photographique !

Frédéric Aguilera
Maire de Vichy
Président de Vichy Communauté
1er Vice-Président du Conseil départemental de l’Allier

Une édition dédiée à la création photographique française.

Edito de Fany Dupêchez Directrice artistique DIX ans de photographie à Vichy Nous sommes ravis de vous annoncer que cette dixième édition de Portrait (s) va prendre ses quartiers au palais des Congrès, un écrin abrité au sein de l'Opéra de Vichy, lieu magnifique et emblématique de la ville. Durant cette décennie ont été présentés les travaux de grands photographes comme de jeunes artistes de la scène émergente, une diversité de points de vue offrant au public une traversée photographique des représentations de la figure humaine, à travers ses pratiques et approches les plus diverses. Il sera toujours autant question de regarder notre monde grâce aux photographes invités, qui chacun à leur façon, nous donnent à voir, à réfléchir, à penser, devant les réalités de ce monde chaviré et vulnérable qu'ils nous dévoilent. La photographie questionne et questionnera encore. Treize expositions sont présentées cette année dont un nouveau rendez-vous photographique, présenté par Brigitte Patient. Il a pour vocation d'attiser la curiosité, de susciter le désir de voir et de comprendre une photographie grâce une « lecture d'image » sonore et visuelle. Il nous tenait à coeur à l'occasion de cette édition anniversaire de présenter des projets inédits et d'enrichir le programme en invitant différentes pratiques artistiques à se joindre à la photographie, afin de proposer un programme pluriel et engagé. Christophe Acker, réalisateur, signe la résidence en proposant un corps à corps avec la ville qu'il fait danser avec son approche et sa vision poétique. Un film inédit et une exposition seront présentés à cette occasion. Une exposition collective dont le commissariat a été confié à Marie Magnier et Charlotte Boudon offre un corpus d'images mêlant photographies, vidéos et clips. Elles nous invitent à découvrir les différentes émotions du corps sous le regard de grands artistes. L'artiste dessinateur Éric Poupy sera en « vis-à-vie » avec la photographe Henrike Stahl et tous deux nous feront entrer dans « leur monde ». Sans oublier les projets de transmission autour de l'image qui complètent le riche programme de cette édition de Portrait(s). Dans le cadre de cette dixième édition, nous aurons le plaisir de vous présenter lors de l'ouverture quelques performances venant du théâtre de rue, de la musique et, durant tout l'été, des rendez-vous culturels autour de la photographie. Merci aux photographes et aux artistes. Un grand merci aux équipes de Portrait(s) qui oeuvrent chaque jour, à Vichy et à Paris, pour que ce rendez-vous photographique poursuive sa route. Nous remercions aussi, tout particulièrement, la Ville de Vichy, Vichy Culture et le Palais des Congrès, les scénographes et les équipes techniques. Merci aussi à nos fidèles et précieux partenaires engagés avec nous depuis la création de Portrait(s), Neuflize OBC, SNCF Gares & Connexions, Cinq Étoiles Productions et le laboratoire DUPON. Célébrer la culture c'est soutenir la création et la liberté d'expression. Nous sommes heureux de vous retrouver afin de découvrir cette dixième édition dans le cadre majestueux du palais des Congrès. Dix ans et une nouvelle page qui s'ouvre, de quoi espérer vous surprendre encore et vous faire découvrir de nombreux artistes dans les années à venir !

 

PORTRAIT(S) EN 2022
au programme :

Sur l’Esplanade du Lac d’Allier :

Une rétrospective. En associant le portrait photographique, la tradition picturale, le goût de la mise en scène et du costume, Omar Victor Diop métisse les pratiques et construit une oeuvre à la fois séduisante et politique, engagée dans une réévaluation salutaire de l'histoire des peuples noirs.

Au Palais des Congrès

Au Palais des Congrès Avec impertinence et humour, Meryl Meisler, nous plonge dans une ville et une époque fascinantes, le New York des années 1970 et 1980. Ses clichés célèbrent tout à la fois les soirées disco et les clubs de strip-tease, sa famille juive et la banlieue de Long Island ou la vie d'un collège dans un des quartiers les plus dangereux de Brooklyn. Henrike Stahl et Éric Poupy, photographe et dessinateur, présentent une installation immersive associant photographies et dessins. Les pratiques hybrides de ce duo jouent à la fois du centre et de la marge, de l'unicité et du partage. Graphiques et poétiques, leurs images invitent le regardeur à modifier son point de vue, sur la photographie et sur le monde... Kourtney Roy a exploré deux ans les alentours de la Highway 16 au Canada, aussi appelée « route des larmes », théâtre de disparitions inexpliquées de femmes indigènes depuis plus de quarante ans, photographiant ici un tas de broussailles, là une station-service ou une maison isolée, rentrant à la fois dans le paysage et dans les mémoires.

Charlotte Boudon et Marie Magnier, de la galerie Les filles du calvaire, font swinguer le festival cette année en proposant un choix de photographies, de vidéos et de clips autour du thème du corps en mouvement. Des vahinés de Charles Fréger aux breakers de Janette Beckman, bienvenue dans la danse ! Avec sa série Circesque, Christian Tagliavini donne corps à une galaxie étourdissante de gens du cirque : acrobates, jongleurs, funambules, artistes de la corde raide, artistes de l'évasion, ils vivent dans son imagination avant d'animer ses compositions qui apparient l'ange et le bouffon, le beau et l'étrange. Alain Willaume, de son côté, produit une oeuvre énigmatique qui brouille nos certitudes. Chacun y perçoit le reflet de ses propres questionnements sur notre époque... Entre beauté et menace, apaisement et dissidence, son monde figure déjà le monde d'après, quand les eaux calmes sont le revers des eaux troublées. Grand connaisseur de l'Inde, le photographe et collectionneur Olivier Culmann a réuni un ensemble étonnant de portraits en noir et blanc issus du Komath Studio, studio photo établi dans la ville de Cochin, dans le Kerala. Les images, qui s'échelonnent sur plus de cinquante ans, témoignent des codes rigoureux qui régissent le portrait dans les studios indiens.

Place Saint-Louis

À travers la constatation britannique et détachée Life actually, The Anonymous Project livre une sélection de moments intimes et portraits de famille, extraite de sa riche collection de Kodachrome colorés. Situations cocasses parfois, instants insouciants souvent, ils racontent les histoires de nos vies et nous en disent plus sur nos points communs et notre humanité. Ils sont une célébration joyeuse de la vie, sans filtre et honnête.

Des mots pour voir :

Portrait(s) et la Fondation d'entreprise Neuflize OBC poursuivent le projet innovant mis en oeuvre en 2018 : porter à la connaissance du grand public les trésors de cette collection d'entreprise. Un dispositif d'analyse et d'échange autour des oeuvres est proposé via une médiation afin de favoriser une conversation ouverte et continue entre le public, les scolaires, les experts et les artistes. Cette année, trois oeuvres de Valérie Belin sont présentées le temps du festival. Les commentaires du public recueillis par la médiatrice en amont de l'exposition sont diffusés dans la salle d'exposition. 

La voix du regard

À l'occasion de sa dixième édition, Portrait(s) initie un nouveau rendez-vous photographique en invitant Brigitte Patient à une carte blanche sonore et visuelle. La parole singulière de Brigitte Patient s'y donne à entendre, en dialogue avec une photographie de la Britannique Tish Murtha, histoire d'entretenir la curiosité et susciter le désir de voir...

8e résidence photographique

La résidence photographique est confiée cette année au réalisateur Français Christophe Acker qui a travaillé, avec des élèves d'écoles de danse de Vichy, une cavalière et une acrobate, à l'étonnante proposition d'une visite « dansée » de la ville, à travers un film et des photographies présentés sur le parvis de la gare, et le film projeté au palais des Congrès.

Portrait(s) s'invite à l'école

Autre projet pédagogique du festival, cette exposition présentera les travaux d'une classe de troisième du collège des Célestins, effectués sous la supervision de l'équipe de médiation du festival, sur le thème de l' ”envers du décor”.


 

Festival Portrait(s) : les précédentes éditions :

Vaccination COVID-19 : prenez rendez-vous directement sur doctolib.fr

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus