Parc-des-sources.jpg

Renaissance du coeur thermal : le parc des sources

Publié le 12/10/2020

Renaissance du coeur thermal : le parc des sources

Élément patrimonial emblématique du domaine thermal, le parc des Sources va être réhabilité. L’objectif ? Apporter à cet espace un renouveau correspondant aux usages et à l’identité de la cité thermale et touristique du XXIe siècle comme elle a déjà su le faire par le passé avec succès. Première étape : le lancement d’un concours de conception pour la restauration du parc des Sources et la rénovation de ses abords.

Après 500 ans, le domaine thermal va quitter le giron de l’État pour être cédé à la Ville de Vichy. Candidate dans le cadre des «Great Spas of Europe» pour l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la Ville de Vichy va pouvoir maitriser son avenir thermal grâce à cette cession déterminante. En effet, les éléments patrimoniaux qui le composent, comme le parc des Sources, doivent être, en urgence, profondément rénovés, notamment pour ne pas nuire à cette candidature. 

C’est dans ce cadre, et en collaboration avec les services de l’État et le Ministère de la Culture qu’un concours de conception vient d’être lancé : «Renaissance du cœur thermal, restauration du parc des Sources et rénovation de ses abords». On parle de restauration car une partie du site est classée au titre des Monuments historiques depuis 1994. La rénovation, quant à elle, porte sur l’ensemble du quartier et laisse plus de latitudes à la création. 

D’une superficie de 59.200 m2 au cœur de la cité thermale le parc des Sources constitue, avec ses bâtiments patrimoniaux, ses espaces publics et les rues qui l’entourent et le traversent, un ensemble urbain prestigieux. Le site a connu de multiples transformations et sa configuration actuelle porte les traces de cette succession d’époques, même si sa forme actuelle, triangulaire, est héritée de la grande époque de Napoléon III.

Espace majeur de rencontre entre vie quotidienne de la cité, attractivité touristique et poumon vert au centre-ville, l’objectif est donc de présenter un projet dans une perspective d’avenir. Les candidats devront, également, tenir compte de certains enjeux patrimoniaux, urbains et paysagers dont la restauration des galeries et des kiosques mais aussi des galeries souterraines, l’ouverture du hall des sources, la transformation du carrefour des Bains Callou, l’intégration du parc à la ville (raccordement parc-rives et parc-Vieux Vichy), la restauration du patrimoine arboré ou encore le retour des sources thermales et de l’eau, élément identitaire aujourd’hui disparu.

Comment ?

Parmi 18 candidatures, trois équipes ont été admises à concourir et se sont vues remettre le programme détaillé du concours élaboré en collaboration avec l’Architecte en Chef des Monuments Historiques territorialement compétent. Chacune rassemble les compétences suivantes : architecture du patrimoine (mandataire), architecture paysagère, urbanisme et architecture, science des arbres et écologie, mise en lumière, voirie et réseaux et disposent d’un délai de trois mois pour élaborer leurs propositions.

* Jury composé de la commission d’appel d’offres municipale et de quatre personnalités compétentes (direction, architectes, architectes-paysagistes, conservateurs) représentant, notamment, la DRAC Auvergne Rhône-Alpes.

Consultez l'agenda culturel, sportif et festif de Vichy

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus