interne-Emmanuel-Lattes.jpg
?Photographie de Emmanuel Lattes

Protection du patrimoine

Consciente de l’importance de son patrimoine et de la nécessité de le préserver au mieux, la Ville de Vichy a mis en œuvre un Site Patrimonial Remarquable (SPR AVAP).

Réglement SPR AVAP


PRÉSERVER ET VALORISER LE PATRIMOINE

La Ville de Vichy présente les contours de son Site Patrimonial Remarquable (SPR), périmètre à l'intérieur duquel sont élaborées des règles particulières en matière d'architecture, d'urbanisme et de paysage afin de préserver un patrimoine de qualité.

La protection du patrimoine, étroitement liée à l’histoire de la cité thermale.

Dotée d’une architecture thermale et de villégiature foisonnante, la ville de Vichy s’est principalement développée autour des sources thermales, au gré des modes et des usages ces derniers siècles. Comme l’indique le cadastre de 1812, on recense, tout d’abord, une ville relativement resserrée autour du cœur médiéval de Vichy (aujourd’hui quartier du Vieux Vichy) et du gros hameau de Vichy-les-Bains centré autour de la source de la Grande Grille. Entre ces deux secteurs, le paysage est constitué de terres agricoles. Madame de Sévigné, par ses lettres vantant les mérites des eaux de Vichy, au XVIIe siècle, déclenche un nouvel engouement pour Vichy.

«Tout d’abord reconstruit sur lui-même, le tissu urbain commence à se développer au-delà des remparts, explique Agnès Marcaud, architecte-conseil de la Ville. Jusqu’au tournant des années 1800, on logeait au couvent ou chez l’habitant. Vers 1820, le terrain du Parc des Sources est aménagé pour offrir un lieu de promenade aux curistes entre les deux bourgades principales. L’hôtellerie naissante va s’installer autour des deux artères longeant le parc : les actuelles rues Wilson et du Parc.» Ce premier développement urbain représente le cœur du bien Unesco.

L’arrivée du chemin de fer, dont l’implantation est décidée par Napoléon III, est un autre moment clé, en termes d’urbanisation. «Dès 1865, la structure urbaine de la cité thermale va se développer à partir du plan en étoile centré sur la gare. Cet espace urbain contenu entre le Sichon et l’actuel quartier de France correspond à la zone tampon dans le cadre de la candidature, dont le périmètre est calqué sur celui du site patrimonial remarquable (SPR).»

Exemple de portes à conserver

Redonner l’attrait d’antan au paysage urbain

À partir des années 70-80, les projets urbains se dirigent vers des démolitions-reconstructions d’envergure. «Il fallait protéger d’urgence les bâtiments les plus emblématiques : le grand établissement thermal, le Hall des Sources, les Galeries et le Grand Casino-Opéra rapidement classés au titre des monuments historiques. Près de 40 inscriptions succèderont durant cette période.»

Les repérages nécessaires à cette première vague de protections révèleront beaucoup d’autres richesses patrimoniales. «Il y eut d’abord l’entrée en vigueur, en 1997, de la ZPPAUP : Zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager. Cette règle a permis un premier repérage des bâtiments exceptionnels et met en place les premières règles de sauvegarde, de conservation et de mise en valeur du patrimoine.»
L’évolution des règles nationales et des préoccupations environnementales demande une mise à jour de ces documents avec un répertoire plus affiné de la classification des immeubles. «La transformation de la ZPPAUP vers l’AVAP : Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine, plus complète, avec 4 catégories d’immeubles repéré, est lancée dès 2014 pour une mise en application depuis le 25 mars 2019.» Ces documents forment la partie réglementaire du site patrimonial remarquable (SPR) de Vichy.

L’objectif premier du site patrimonial remarquable est bien de conserver et mettre en valeur au maximum les caractéristiques d’origines des édifices patrimoniaux comme la sauvegarde des matières existantes pour les décors, les menuiseries. Il est, par exemple, demandé de conserver les portes d’entrée ouvragées, ou encore les volets et persiennes, éléments caractéristiques de chaque époque. C’est aussi pour accompagner cette volonté de sauvegarde et de mise en valeur qu’une aide aux façades est mise en place* par la Ville et Vichy Communauté. Les quatre catégories du périmètre SPR (voir encadré) sont concernées par ce dispositif.

* pour les immeubles d'habitation


Une nouvelle cartographie du Site Patrimonial Remarquable (SPR) :

› Catégorie 1
Monuments historiques
(En noir sur le plan)
La ville de Vichy compte 50 protections au titre des monuments historiques qui représentent 66 édifices. Une législation spécifique les protège hors SPR-AVAP.


› Catégorie 2+
Immeubles exceptionnels (en rouge) 
Au total 142 immeubles sont répertoriés dans cette catégorie. Il s’agit d’édifices emblématiques qui ont participé à l’histoire et à la vie du thermalisme. Ce sont, principalement, des bâtiments représentatifs de la Belle Époque, l’Aletti Palace et les grands hôtels (l’Astoria, l’International), des villas d’exception mais aussi le passage Giboin et d’anciens grands magasins comme l’Hôtel d’agglomération auparavant Galeries Parisiennes puis Nouvelles Galeries puis Cité marchande, ou encore des édifices publics comme la Grande Poste. Leur conservation et mise en valeur d’un état d’origine sont demandées.


› Catégorie 2
Immeubles remarquables
(hachuré rouge)
Il s’agit de 387 édifices à l’architecture remarquable par la qualité de composition de la façade et la richesse des décors. Ils participent à des ensembles urbains cohérents et sont représentatifs d’une époque : l’ensemble urbain de la place des Sources, les cités jardin des rues des Sources, Chomel, Saint-Dominique, Longchamp ou encore les lotissements de la rue de Strasbourg ou Forestier, mais aussi les immeubles art déco remarquables de la rue Nicolas-Larbaud. Leur protection porte sur l’ensemble des murs extérieurs et toiture. Leur suppression est susceptible de représenter une perte pour le patrimoine.


› Catégorie 3
Immeubles intéressants (en orange)
Il s’agit de bâtiments présentant des qualités architecturales qui structurent le paysage urbain de part leur nombre (1286). Leur typologie représentative joue un rôle déterminant dans le paysage architectural de la ville.  Leur protection porte sur l’ensemble des murs extérieurs et toiture. Ces édifices sont à préserver et à mettre en valeur.


› Catégorie 4
Édifices non protégés (en gris)
Il s’agit d’immeubles dont la valeur patrimoniale n’est pas encore référencée. Pouvant être transformés afin d’améliorer leur aspect architectural si nécessaire, la restauration et l’entretien des édifices et de leur décor sont à privilégier.


www.vichy-patrimoine-mondial.com

Soutenez la candidature de Vichy au Patrimoine Mondial de l'UNESCO !

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus