Accueil > Journal "C'est à Vichy" > C'est à Vichy n°91

C'est à Vichy n°91

Le N°91 de "C’est à Vichy", le journal de la Ville de Vichy, vient de paraître et sera distribué entre le 21 et le 25 septembre 2015 dans toutes les boîtes aux lettres de la ville.

Feuilleter le journal

 

Au sommaire de ce numéro :

La Médiathèque a 30 ans :

Pages 2/3

Novembre 1985 – 31 octobre 2015 : la Médiathèque Valery-Larbaud fête ses 30 ans. Trois décennies qui ont tout changé et au cours desquelles elle n’a cessé d’innover : internet, tablettes, dvd, blogs… mais aussi, au milieu des livres, animations et ateliers nouveaux, expositions thématiques..

Percall – Renova :

Page 5

Elles ont choisi le bassin vichyssois pour développer leurs activités. Percall, implantée à Vichy depuis 10 ans, met son expertise (notamment en matière de gestion du cycle de vie d’un produit) au service des plus grands groupes industriels, de l’aérospatiale et de la défense, comme des PME. Renova, entreprise portugaise célèbre pour ses essuie-tout et papiers toilette colorés, installe ses chaines de production à Saint-Yorre et s’apprête à y transférer son siège français. Début de la production courant 2016.

JAVCM :

Pages 12/13

Symbole de la Métropole Clermont Vichy Auvergne en construction, la JAVCM jouera 11 matchs à Vichy et 8 à Clermont. Nouvelle équipe, nouveau nom, nouvelles couleurs,… la JAVCM met tout en œuvre pour se donner les moyens de ses ambitions. Allez les jaunes et rouges !

Le renouveau du Quartier Denière :

Page 11

Un temps en sommeil, le comité de quartier Denière-Hôpital revit avec pour objectifs d’animer le quartier et de tisser des liens entre les habitants. Une renaissance à l’image de celle d’un quartier qui se transforme : avenue de la Liberté, boulevards Denière et de l’Hôpital, nouvelle entrée du Centre hospitalier, etc.

Tournages de films :

Page 6

Salons d’ambassades ou Madison Square Garden, Vichy se transformera cet automne au gré des envies des réalisateurs ! La ville devrait en effet accueillir les tournages de deux longs métrages «Mon cher Ambassadeur» et «La danseuse»…

La Rentrée en chiffres :

Page 5

Du primaire à l’université, petits et grands ont fait leur rentrée. Ils sont près de 8 500 jeunes. Retrouvez les effectifs par établissement.

Chantiers :

Pages 14/15

Dans les rues ou les bâtiments publics, la Ville de Vichy poursuit ses travaux : sécurisation des circulations, économies d’énergie, embellissement du cœur de ville ou rénovation des équipements sportifs.

Cimetière :

Page 16

A quelques jours de la Toussaint, C’est à Vichy vous entraine dans les allées du cimetière de Vichy, pour en découvrir les personnages célèbres, les monuments remarquables et les anecdotes… Mémoires et histoires.

Agenda :

Pages 8 à 10

Rendez-vous sportifs, associatifs ou culturels… découvrez le programme de l’automne vichyssois.



LA BELLE TRENTENAIRE !

La médiathèque Valery-Larbaud célèbrera avec son public son trentième anniversaire cet automne. 
Tout en conservant le livre comme fil rouge, l’institution s’est muée en un lieu de culture, d’échanges, en phase avec son époque.

Qui se souvient encore du bar Le Corsaire dont l’enseigne pirate narguait le collège des Célestins qui lui faisait face au début des années 1980 ? Le 26 novembre 1985, la médiathèque Valery-Larbaud lui soufflait la place et ouvrait ses portes au 106-110 rue Maréchal-Lyautey. L’année précédente, l’ancienne bibliothèque municipale, à bout de souffle, avait enregistré une fréquentation record de 25 000 entrées. En 2014, elles ont été 145 615, soit près de six fois plus. Paradoxalement, le nombre d’abonnés n’a pas connu la même envolée. Les «emprunteurs actifs», dont 60 % de Vichyssois, étaient 5 151 l’an passé, à peine deux fois plus qu’il y a trente ans : «Nous accueillons un important public qui n’est pas abonné», précise Isabelle Minard, directrice de l’établissement. «Toutes nos animations sont gratuites, sauf l’atelier de loisirs créatifs, accessible pour la somme symbolique de trois euros. Cette volonté a favorisé le développement et le succès de la médiathèque». La médiathèque Valery-Larbaud résiste plutôt bien au mouvement général de désertion des bibliothèques. Ses publics papillonnent d’un sujet à un autre, picorent ? Elle s’adapte et modifie ses pratiques en conséquence tout en restant un lieu où l’on promeut la connaissance et l’apprentissage.

Pour ses 30 ans, la Médiathèque subit un nouveau coup de jeune. Après la réfection du chauffage en 2011, l’étanchéité et l’isolation du toit commencées l’année dernière, la réfection des murs et le nouveau mobilier des espaces discothèque et étude-informatique, c’est l’ensemble de l’éclairage qui sera refait à partir du mois de novembre. Un chantier qui devrait durer 4 mois et à terme offrir un meilleur confort aux nombreux utilisateurs de la Médiathèque. 

La désacralisation du livre

Le livre a perdu sa sacralité. Le rapport à la littérature a changé*. Fait inimaginable en 1985, les encyclopédies et les auteurs grecs et latins ont été remisés dans les réserves, «le silo», comme tout ouvrage subissant le désamour des usagers. «Cinquante nuances de Grey», romance érotique écrite par la Britannique E. L. James, après moult réflexions, demandes insistantes et réservations des lecteurs, a fait son entrée dans les rayonnages. Le débat n’a pas été moins passionné que celui qui avait précédé, au cœur des années 1980, l’introduction de la bande dessinée pour adultes, un des rayons parmi les plus prisés du lectorat actuel avec celui de la presse, deux cent cinquante titres en accès libre, de «La Montagne» à «La Revue des Deux Mondes», une constante depuis l’ouverture du lieu. Le secteur de la presse jeunesse, très prisé des parents, n’est pas en reste. 

Un monde connecté

L’arrivée du multimédia a bouleversé les usages. Des postes de consultation internet sont à disposition du public dans la salle d’étude et l’espace jeunesse, bridés dans ce dernier cas. Des ateliers pratiques ont été mis en place à destination des personnes, bien souvent des seniors, en demande. Chaque initiative est portée par des personnels passionnés par leur mission, polyvalents tout en étant hyper pointus dans leur domaine. Depuis septembre, la formation à Windows 10 a succédé à celle de Windows 8. «La bibliothèque est aussi un lieu de rencontre», précise Stéphanie, responsable de la salle d’étude. La médiathèque a par exemple ouvert, en 2012, un espace de jeux vidéo, avec la volonté d’amener les adolescents, grands absents des lieux, à renouer avec elle. Le prêt de tablettes, de liseuses, la création de blogs par thématique participent à ce mouvement. La médiathèque Valery-Larbaud est un site où le monde entre à travers internet, des ciné-concerts, des cafés musicaux, des expositions, des rendez-vous jeune public et un prix littéraire dit «Des Incorrigibles». Trente ans après sa création, il faudrait déjà pousser les murs. Les réserves craquent, les pratiques évoluent encore et toujours. La médiathèque est assurément un lieu vivant.
* Voir «Spécial rentrée littéraire, le dossier», Telerama 3423, 19 sept. 2015.

UN HOMME, DES FONDS

La médiathèque municipale abrite également, dans un écrin sur-mesure, le musée-bibliothèque Valery-Larbaud. Les ouvrages de l’écrivain vichyssois, ses manuscrits et sa correspondance y sont présentés dans leur mobilier et selon leur classement d’origine (domaine anglais, espagnol, catalan, portugais, italien, français). Il se visite en accès libre toute l’année, aux heures d’ouverture de l’espace patrimoine.
Outre le fonds Larbaud la médiathèque accueille des fonds patrimoniaux d’une grande richesse : deux fonds littéraires, Charles-Louis Philippe et Roger Caillois, un fonds Vichy-Bourbonnais, un fonds architecture, un fonds État Français et un fonds thermalisme. Chacun renferme des trésors à découvrir notamment lors des ateliers du patrimoine.

Rendez-vous samedi 31 octobre 2015 de 14h à 18h

Danses, chansons, lectures, votre médiathèque n’a pas fini de vous surprendre.

Venez souffler les bougies à l’occasion d’une journée festive et insolite… et partager le gâteau d’anniversaire !

  • Voyagez avec l’Association Salammbô
    Danses orientales et récits de voyages
  • Prêtez l’oreille aux facéties de la Compagnie - Modul’Artis : 
    morceaux choisis des «Diablogues» de Roland Dubillard
  • Swinguez avec David Mary et Jean-Christophe Gamet : 
    chansons françaises classiques et impertinentes

Découvrez une saison en hiver à l'Opéra de Vichy, du 11 novembre 2017 au 24 avril 2018

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus