Frédéric AGUILERA

Interview du nouveau Maire de Vichy

?Photographie de Laurence PLANCKE
Publié le 13/10/2017

Interview du nouveau Maire de Vichy

Après la démission de Claude Malhuret, dans le cadre de la loi du 14 février 2014 sur le cumul des mandats, le Conseil municipal s’est réuni, vendredi 6 octobre, pour élire le nouveau Maire et ses Adjoints.

Interview du nouveau Maire de Vichy, Frédéric Aguilera sur son projet pour Vichy et sa vision de l'avenir :


Interview nouveau Maire de Vichy

C'est à Vichy :

Vous venez d’être élu Maire de Vichy et succédez à Claude Malhuret après 28 ans de mandat. Quel est votre sentiment au lendemain de cette élection ?


Frédéric Aguilera

Frédéric Aguilera :

Je souhaite avant tout remercier Claude Malhuret pour son action au service de Vichy. D'abord au nom des Vichyssois. L'émotion suscitée par l’annonce de sa démission, montre combien ils ont conscience de l'ambition qu'il a eue pour notre ville. Il a, par son action, profondément transformé Vichy. C'est désormais une ville qui compte, une cité touristique, culturelle où il fait bon vivre et qui gagne à nouveau des habitants. Faire un inventaire de ce qu’il a réalisé remplirait entièrement ce numéro de C'est à Vichy

Au-delà de ce bilan et à titre personnel, Claude Malhuret est pour moi un modèle et quelqu’un auprès de qui j’ai énormément appris depuis plus de 10 ans.


Interview nouveau Maire de Vichy

C'est à Vichy :

Devenir maire à mi-mandat, ce n’est pas facile. Comment allez-vous vous positionner ?


Frédéric Aguilera

Frédéric Aguilera :

C'est un défi ! Et au fond, j’ai 3 options : 

  • La plus facile serait de se laisser porter et gérer l’héritage.
  • La plus aventureuse consisterait à tout chambouler pour marquer sa différence.
  • La voie médiane, celle que je choisis, consiste à prolonger le travail accompli tout en donnant une impulsion nouvelle : ne pas tourner la page mais ouvrir une nouvelle étape.

Interview nouveau Maire de Vichy

C'est à Vichy :

Justement quelles sont vos priorités ? 


Frédéric Aguilera

Frédéric Aguilera :

Cette nouvelle étape, je l'ai construite autour de 4 axes qui se déclineront en actions concrètes au fil des mois qui viennent.

  • Le premier axe est ambitieux : il vise à rendre d’ici dix ans à notre ville le titre de "Reine des villes d’eaux". Cette référence au Vichy de la belle époque et aux heures fastes du thermalisme est symbolique : ce n’est pas un retour vers le passé, mais bien une source de développement et d’emploi pour la ville. Le thermalisme et le tourisme sont à l’origine de l'essor de Vichy. Notre ville doit aujourd'hui se réinventer pour devenir la station européenne de référence du XXIème siècle, conjuguant thermalisme, bien-être, sport et activités de pleine santé.
    Nous travaillerons par exemple sur une nouvelle offre thermale, la convergence "Sport-Thermalisme", la modernisation de nos équipements sportifs, l’hébergement, la valorisation de notre patrimoine et de notre histoire… 
    La "candidature UNESCO" doit être aussi l’occasion de communiquer mondialement et de conquérir de nouveaux marchés. 
    Autre enjeu, bien sûr, le statut du domaine thermal. 
  • Deuxième priorité : donner une nouvelle impulsion à notre centre-ville et au commerce. Une cité aussi belle que Vichy se doit d’avoir un cœur battant ! 
    Le centre commerçant a été largement rénové et modernisé, depuis 25 ans, ce qui a permis de conserver une attractivité commerciale donc de l’emploi. Mais, comme partout en France, Vichy n’échappe pas à l’évolution négative des centres-villes, amplifiée par le développement des zones commerciales de périphérie ou du commerce en ligne… 
    Nous devons donc agir et explorer différentes pistes : animation et promotion, moratoire sur l’implantation des commerces en périphérie, soutien à la rénovation ou préemption commerciale, nouvelle politique de stationnement…

    Pour nous accompagner nous recruterons avant la fin de l’année un "Manager de centre-ville", qui dressera au plus vite un état des lieux exhaustif du commerce.
    Un plan d’action sera présenté au conseil municipal dans les premiers mois de 2018.
    Dans le même temps, nous poursuivrons la modernisation du cœur commerçant : après la rue Wilson, nous lancerons la rénovation des rues Lucas, Sornin et du Passage de l’Opéra, puis des entrées de ville avec en 2019, le Square Albert 1er
    Au-delà, il y a bien-sûr l’avenir du Parc des sources et de la place de la poste, mais aussi la politique du logement pour redonner aux jeunes, aux familles, aux cadres, aux classes moyennes… l’envie et l’opportunité de vivre en centre-ville. 
  • Ma troisième priorité : conforter Vichy comme la ville de la qualité de vie, au quotidien et pour tous les âges. La qualité de vie est dans l’ADN de Vichy. Les touristes de passage nous le disent et ceux qui s’installent ici le confirment : Vichy est une ville à vivre
    Cet objectif se décline à plusieurs échelles. 

    La qualité de vie, c’est préserver notre environnement exceptionnel, s’assurer que, quel que soit son âge, on peut s’épanouir : rénovation de nos écoles, développement des formations universitaires (avec l’objectif d’accueillir 3000 étudiants d’ici 10 ans), accompagnement des seniors...
    La qualité de vie, c'est aussi une ville propre. Je souhaite une tolérance zéro en matière d’incivilités et, par exemple, la verbalisation systématique des propriétaires de chiens incapables de laisser le domaine public propre. 
    La qualité de vie, c'est pouvoir se soigner correctement : nous travaillerons avec les représentants de la médecine libérale et de l’hôpital pour contrer la pénurie annoncée de médecins d’ici 10 ans.
    La qualité de vie, c'est assurer la sécurité : nous armerons les policiers municipaux (armes non létales), nous renforcerons le réseau de vidéo protection.

Interview nouveau Maire de Vichy

C'est à Vichy :

Allez-vous relancer l'ÉcoQuartier ?


Frédéric Aguilera

Frédéric Aguilera :

Oui, nous relancerons le projet en travaillant avec Clermont-Ferrand. Ce projet doit être Métropolitain.


Interview nouveau Maire de Vichy

C'est à Vichy :

Quelle sera la place de la culture ?


Frédéric Aguilera

Frédéric Aguilera :

C'est un axe de développement fort pour le futur de Vichy.

L’histoire a légué à notre ville un trésor patrimonial, architectural et culturel unique.

Premier changement stratégique : doter la Ville d’une Direction des affaires culturelles, qui assurera la direction artistique de l’Opéra (voir page 16) et pilotera toute la politique culturelle de la ville.

La culture doit être à la fois un outil de proximité et un levier de développement économique. Avec l’Opéra : Vichy dispose d’un équipement d’ordinaire réservé aux grandes métropoles. Il doit continuer à rayonner, notamment via les partenariats entamés avec l’Opéra de Lyon et l’Orchestre d’Auvergne ou de nouveaux avec des mécènes privés, mais aussi s’ouvrir à la création et aux artistes régionaux, au bénéfice des habitants.

Le Centre Culturel Valery-Larbaud doit devenir LA salle de musique actuelle, à la fois lieu de spectacle et d’accueil des groupes et des artistes locaux (avec l’installation à terme d’un studio d’enregistrement). 

Nous ouvrirons davantage la médiathèque sur la ville pour en faire une véritable Maison de la culture pilotant les animations pour le jeune public et les ados, les familles et les seniors. 
Autres projets : une 2ème spécialité pour le Conservatoire ou la participation à la démarche "Clermont-Ferrand Capitale européenne de la culture 2028"…


Interview nouveau Maire de Vichy

C'est à Vichy :

Allez-vous associer les Vichyssois au changement ?


Frédéric Aguilera

Frédéric Aguilera :

Oui, nous lancerons, dans quelques semaines la démarche "VICHY 2030", donnant la parole aux Vichyssois pour fixer avant l’été, un cap pour l’avenir de notre ville.


Interview nouveau Maire de Vichy

C'est à Vichy :

Tous ces projets dans un contexte de finances publiques particulièrement contraint, comment allez-vous faire ?


Frédéric Aguilera

Frédéric Aguilera :

C’est justement une opportunité -comme nous l’avons démontré à la communauté d’agglomération avec la mutualisation des services- pour changer nos façons de réfléchir et de travailler et pour inventer une autre manière de gérer la Ville. Je connais bien les agents municipaux et je sais pouvoir compter sur leur engagement, leur disponibilité et leur compétence au service de notre ville. 

C’est ce défi que je veux relever, avec et pour les Vichyssois.


Découvrez une saison en hiver à l'Opéra de Vichy, du 11 novembre 2017 au 24 avril 2018

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus