Vichy et Wilhelmshaven

Vichy - Wilhelmshaven

Lancé en juin 1965, le jumelage entre Vichy et Wilhelmshaven ne s’est pas contenté de résister au temps mais continue au contraire de s’épanouir et de se développer. Des noces d’or dignement fêtées en Allemagne début Juillet 2015.


Vichy - Wilhelmshaven : 50 ans de complicité

Le dicton populaire dit qu’en amour les contraires s’attirent. Ce qui est vrai pour les humains l’est aussi pour les villes si l’on en juge par la vitalité du jumelage qui lie, depuis un demi-siècle, Wilhelmshaven à Vichy. Quoi de commun en effet entre la Reine des villes d’eau, petite cité thermale du centre de la France, et le premier port militaire et pétrolier allemand, ouvert sur les rigueurs de la Mer du Nord ? Rien, ou pas grand-chose. Ni l’altitude (Wilhelmshaven est située à un mètre au-dessous du niveau de la mer), ni le climat, ni la structure économique et commerciale. Quant à l’eau -plus petit dénominateur commun- ici elle coule de source pour soigner les maux quand, là-bas, elle est salée, marine, impropre à la consommation. Et pourtant, malgré 1200 kilomètres de distance, un attachement réel et profond unit nos deux cités.

Réconciliation Franco-allemande

L’idée d’un rapprochement entre les deux villes naît en 1965, dans le sillage du Traité de l’Élysée signé à Paris deux ans plus tôt par le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer. L’heure est à la réconciliation Franco-allemande et Pierre Coulon, Maire de Vichy, décide de s’appuyer sur le tout nouvel Office Franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), doté de fonds européens, pour lancer les premiers échanges entre jeunes allemands et jeunes Vichyssois. L’impulsion est donnée, les liens se nouent. Aux voyages de jeunes succèdent progressivement, durant les années soixante-dix, des échanges entre établissements scolaires, groupes musicaux et folkloriques ou clubs sportifs. Et déjà, au gré des différents programmes,  s’esquissent les prémisses de liens économiques ultérieurs.

Nouveau souffle

Au tournant des années 80, la dynamique du jumelage s’essouffle. Panne de croissance normale mais provisoire puisqu’à la fin des années 90 la municipalité Vichyssoise relance les contacts par l’intermédiaire de Bernard Kajdan, actuel adjoint au Maire chargé du tourisme. Avec le soutien précieux des comités de jumelage, les relations prennent une nouvelle dimension. Les échanges s’approfondissent sur tous les plans, amical, touristique ou économique comme l’illustre l’annuaire élaboré par VVA développement pour offrir aux entreprises de nos deux villes des outils concrets de coopération.

Des unions durables

«En cinquante ans, des liens forts se sont créés entre habitants de Vichy et de Wilhelmshaven» témoigne Jacqueline Brunel, Présidente de l’association «Vichy Échanges Européens» qui contribue pleinement au succès de ces partenariats, «des liens à la fois ‘institutionnels’ mais aussi des liens plus directs, dans un cadre privé, dont nous n’avons pas toujours connaissance». Car l’histoire de ce jumelage s’écrit d’abord à travers une multitude de petites histoires personnelles et singulières. Des histoires qui, par-delà les frontières, ont parfois débouché sur des unions durables, quelques mariages et même plusieurs enfants. Quel meilleur symbole pour illustrer l’attraction des contraires ? 

Une fête en deux temps

Du 2 au 5 juillet, plus de 300 000 visiteurs sont attendus à Wilhelmshaven pour assister aux traditionnelles Fêtes de la Rade placées, cette année, sous le signe du 50ème anniversaire du jumelage entre Vichy et ce grand port allemand. Une délégation de la Ville de Vichy fera le déplacement en compagnie, entre autres, de la Société Musicale qui, comme à son habitude, animera joyeusement cette fête de l’amitié. Un stand tenu par l’Office du Tourisme et du Thermalisme assurera également la promotion de notre ville et de ses atouts tout en faisant découvrir nos spécialités locales. Les 12 et 13 septembre prochains, enfin, ce sera au tour de Vichy d’accueillir une délégation venue de Wilhelmshaven et conduite par son maire, Andreas Wagner, accompagné du Big Band de Jazz de sa ville.


3 questions à Andreas WAGNER, Maire de Wilhelmshaven :

  • Comment les habitants de Wilhelmshaven vivent-ils ce jumelage avec Vichy ?
    Ce jumelage intéresse beaucoup les habitants de Wilhelmshaven et, d’ailleurs, nombre d’entre eux sont déjà venus en visite à Vichy. Historiquement, les jeunes ont tout de suite été concernés, ce qui a permis de créer un véritable pont entre nos deux villes. Puis les adultes ont pris le relais à partir de 1978.
  • Pour vous qui êtes francophile, ce jumelage a-t-il une saveur particulière ?
    Il me paraît essentiel, surtout pour les échanges entre les jeunes générations car c’est un très bon moyen pour apprendre à connaître nos différentes cultures. Et peut-être aussi pour découvrir des similitudes entre nos deux nations ?
  • Quel vœu formulez-vous pour l’avenir, à l’heure de ce cinquantième anniversaire ?
    Nous voudrions continuer à voir grandir l‘amitié entre nos deux villes.  Nous devons réfléchir à de nouveaux moyens d’agir, que ce soit au niveau des écoles, des collèges et des associations sportives ou bien au niveau des clubs-services comme par exemple le Rotary et le Lions. J’entends bien, pour ma part, travailler au développement de cette cause amicale.

50 ans d'amitié entre Vichy et Wilhelmshaven

Découvrez le programme des animations de Noël à Vichy

La ville de Vichy utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site. En savoir plus